Vous êtes ici

Les forêts

Habitats d'intérêt communautaire :

- Hêtraies calcicoles 9150

- Forêts de pentes ou Tillaies 9180

- Forêts à chênes verts et à chênes pubescents 9340

 

Les hêtraies calcicoles sont des « hêtraies » installées très généralement sur des sols riches en calcaire en situation chaude. On peut y noter la fréquence d’espèces de milieux calcicoles et secs (Céphalanthères, Mélitte à feuilles de Mélisse…).
Il s’agit d’un type d’habitat intéressant par l’originalité de sa flore et la présence éventuelle dans son environnement d’espèces protégées comme le Sabot de Vénus (Cypripedium calceolus).

La forêts de pentes ou Tillaies regroupe les forêts mélangées dominées par des feuillus de type « nomade » (régénérant et se développant à la lumière), tels que les Tilleuls, les Erables, les Ormes et le Frêne commun, développées dans des fonds de vallons encaissés ou sur des pentes abruptes dont le substrat est souvent riche en blocs rocheux ou en cailloux.

La forêt à chênes verts et à chênes pubescents est une formation végétale dominée par le Chêne vert (Quercus ilex) avec présence fréquente mais dispersée du Chêne pubescent et de l’Erable de Montpellier. La chênaie verte apparaît suite à l’évolution des pelouses sèches puis des landes.
La yeuseraie recherche des sols superficiels, en exposition chaude sur substrats calcaires, plus rarement siliceux.

 

 

Pour accéder aux photos des habitats cités, cliquez ici